tutu

Actualités

< Retour

  • 16/01/2021
  • Michel GONTARD
  • Vie du club
  • Vous connaissiez tous Michel GONTARD

    Et quand bien même vous seriez membre depuis peu, il vous aurait dit bonjour en vous croisant au club-house…. Surtout si vous étiez une femme.

    Michel, lourd atavisme, jouait au golf depuis ses plus jeunes années.

    D’abord au Golf Club de Lyon à Saint-Genis, puis à Villette d’Anthon après 1964. Il avait évidemment suivi son frère André dès l’ouverture de Salvagny en 1987. Ces deux-là ne se quittaient jamais.

    Il avait été membre de l’équipe de France Junior et vainqueur, avec le GCL, de la coupe Puiforcat en 1956, toujours associé à son frère André et Jacques Visseaux.

    Il fut plusieurs fois champion du club (GCL) et vainqueur du championnat Rhône-Alpes, voici bientôt 40 ans, sur les fairways d’Aix les Bains.

    Grand hooker, il était surtout réputé pour son adresse au petit jeu : il avait un putting très sûr et excellait aux approches avec une technique simple et particulièrement efficace.

    Beaucoup d’entre nous auront bénéficié de ses conseils qu’il prodiguait sans retenue autour du putting green…. Surtout si vous étiez une femme.

    Nous nous souviendrons longtemps de son sourire charmeur et de ses compliments chaleureux.

    Sa gentillesse le disputait à sa générosité : je ne crois pas l’avoir jamais entendu dire du mal de quiconque et il savait donner de son temps pour le club.

    Il s’était beaucoup occupé de l’École de Golf, jamais avare de son immense expérience avec les jeunes, ni avec l’équipe féminine dont il assura le capitanat avec succès.

    Il nous avait tous fasciné par ses tours de magie lors de nos grandes soirées au club d’antan.

    Vous me permettrez un dernier souvenir plus personnel : lors de sa dernière venue au golf, l’été dernier, il avait suivi ma partie en petite voiture : il voulait voir les transformations du terrain et surtout celles à venir.

    Il avait l’esprit club chevillé au corps. Oui, un homme élégant nous a quitté. Une belle personne s’en est allée.

     

    Guillaume GONTARD